Aller au contenu

La Maison brûle et ils soufflent sur les braises !

Feu vert au département

L’Etat valide le projet

7 juillet 2023, la préfecture de la Haute-Vienne publie sa décision relative au projet d’aménagement du créneau de dépassement et des routes nouvelles complémentaires sur la RD 704 au Vigen. Elle donne son feu vert au département pour un projet inadapté à la situation.

Surprise générale !

Cette décision fait suite aux rapports défavorables des commissaires- enquêteurs. Les deux enquêtes publiques, menées en 2016 et 2022 ont abouti au même résultat : NON à ce projet !

Le département a balayé d’un revers de main toute solution alternative, en décidant le 9 mars 2023 de maintenir son projet. Il s’y acharne depuis une vingtaine d’années (premières études). Pourtant notre monde a changé.

Un projet inadapté :

Danger sur la route :
 Vers St Yrieix La Perche : après le bourg du Vigen, avec le projet de créneau de dépassement du département, vous serez incités à accélérer. Puis devrez freiner brutalement, en arrivant sur le nouveau carrefour du Puy-Mathieu, qui sera dangereux. Vous atteindrez en quelques secondes les premiers lotissements : attention aux véhicules sortants. Dans le bourg de St Maurice, vous devrez être vigilants, les piétons traversent. Gain de temps de l’accélération : 7 secondes sur 2 km.
 Vers Limoges, le projet du département vous enlèvera toute possibilité de dépassement sur 10 km.

Saccage environnemental :
Vous aimez ces lieux typiques de la campagne limousine sur les contreforts de la Vallée de la Briance. Ils sont très arborés, avec de multiples sources, un petit patrimoine rural varié (chapelles, aqueducs, lavoirs) et un chemin de grande randonnée (GR 4- GR 654).
Attendez-vous, avec le projet du département, à :
 18 hectares de prairies, bois, chemins anéantis
 88 000 mètres cube de déblais
 des centaines d’arbres et habitats de la faune sauvage détruits
 une augmentation des émissions de gaz à effets de serre.

10 millions ou rien !
Depuis tant d’années que dure l’étude du projet, vous n’avez vu aucune signalisation sur le tronçon concerné, vous avez constaté la vitesse excessive des véhicules, l’entretien insuffisant de la chaussée et des bas-côtés. Le département est en attente d’investir un budget excessif : 10 millions d’euros pour 3 kilomètres sur la RD 704. C’est ça ou rien !

Revoir le modèle !

Nécessité d’agir :
Toutes les avancées, qu’elles soient scientifiques (vaccin contre la rage), techniques (aviation), sociales (droit de vote des femmes), culturelles (impressionnisme), ont nécessité des combats contre les idées reçues, les habitudes, portées par des institutions qui perpétuent leurs modèles.
Les habitants et usagers de la RD 704 contestent le modèle du créneau de dépassement et des routes nouvelles qui l’accompagnent sur un territoire déjà quadrillé par de nombreuses routes. D’autres solutions sont proposées. Elles sont adaptées localement aux conditions de circulation et tiennent compte des engagements de notre pays en matière d’émissions de gaz à effet de serre et de respect de la biodiversité.

Et pour plus d’informations sur les étapes précédentes :

« La Voix de la Route 704 » a relayé votre parole :

L’association a remis au commissaire enquêteur une contribution commune : insuffisances du projet pour la sécurité routière, atteintes graves et irrémédiables à l’environnement, propositions pour améliorer le projet.
Consultez la lettre de l’association au commissaire enquêteur. Elle est téléchargeable ci-après :

Les conclusions de l’enquête publique :

Le commissaire- enquêteur constate des manquements importants :

  • le contre-projet présenté par "La Voix de la Route 704" est ignoré, alors qu’il est pertinent
  • le contre-projet est plus à même de « répondre aux impératifs d’intérêt général d’un tel projet »
  • une enquête complémentaire et une étude de faisabilité sont nécessaires
  • le projet doit prendre en compte, beaucoup plus fortement, les mobilités durables

Pour la 2e fois, l’avis du commissaire- enquêteur sur le projet du département est DEFAVORABLE .

Consultez les conclusions du commissaire- enquêteur. Le document est téléchargeable ci-après :

> Agir > La Maison brûle et ils soufflent sur les braises !